• Gym'actus

    Actualités gymniques nationales et mondiales. Articles ou commentaires issus de la presse spécialisée. Vidéos, réseaux sociaux, sites en relation...

    Gym'actus

     

  • Le meilleur de l'info GYM

     

     

    • TOP 12

    Le meilleur de l'info GYM

    Vous avez certainement suivi ces 1ères rencontres féminines le 2 décembre dernier. Je vous en ai parlé dans mon dermier numéro !

    C’était un moment attendu par tous les amateurs de Gymnastique : l’entrée des féminines dans la formule compétitive innovante mise en place pour les masculins la saison passée. Duels, points, victoire, les nouveautés ont vite été adoptées par les filles et les matchs ont été, d’entrée de jeu, spectaculaires.

     Dans la poule 1, l’Union Haguenau a fait forte impression à domicile, au terme d’une rencontre maîtrisée en l’emportant largement face à Elbeuf 34 à 14. Lyon Montchat se rendait à Rouen pour en découdre avec l’Elan Gymnique Rouennais et c’est un match nul que rapportent les Lyonnaises (24-24) dans la poule 2 particulièrement performantes au saut et aux barres asymétriques. Le troisième match, dans les Hauts-de-France, voit s’imposer Hénin-Beaumont plutôt largement (30-18) face à une équipe de Kingersheim privée de Juliette Bossu, partie disputer la Toyota Cup au Japon sous les couleurs de l’équipe de France. Enfin dans le Gard, le Gym Flip Beaucaire-Tarascon s’est fait surprendre de justesse devant son public par le club de Gym Concordia de Schiltigheim qui s’impose de deux points (23-25). 

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Côté masculin, les matchs ont été tout aussi haletants ! 

    Vélizy-Antibes, un match piège pour les champions en titre pour lesquels Vélizy s’était avéré être la bête noire la saison passée. Et le scénario s’est reproduit. Les Franciliens l’emportent (26-22) face à l’équipe favorite de la compétition, pourtant riche du retour de ses deux gymnastes phares : Samir Aït Saïd et Guillaume Augugliaro. Orléans-Sotteville, l’affiche était également prometteuse tant les équipes avaient fini proches la saison passée (Orléans 5ème et Sotteville 3ème). Et c’est par un match nul 24-24 que se solde cette rencontre au sommet, les équipes se neutralisant pour leur premier face à face de la saison. A Noisy-le-Grand, c’était une rencontre francilienne et les visiteurs de Clamart l’emportent (17-31) avec 4 duels remportés aux deux premiers agrès, les barres parallèles et les anneaux. Le score est sévère à l’égard de Noisy car les duels se sont joués à peu et les deux équipes ont réalisé un match de haut niveau. Dans la dernière poule, l’équipe de Franconville à domicile l’emporte sur La Madeleine (26-22). Le club des Hauts-de France, 4ème l’année dernière, qui avait bien entamé la saison marque un coup d’arrêt. Les deux équipes sont désormais au coude à coude avant les matchs retour au saut, aux arçons et à la barre fixe. 

     

    Plus d'infos...

     

    • GAF : Toyota Cup (JPN)

     

    L'équipe de France de Gymnastique Artistique Féminine participait du 7 au 11 décembre à la Toyota Cup, l'une des dernières échéances internationales majeures de cette fin d'année.

     Trois grande gymnastes Françaises y ont participé : Marine Boyer, Juliette Bossu et Mélanie De Jesus Dos Santos.

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Carton plein pour les filles aux barres asymétriques où Mélanie DJDS décroche l'or devant la vice-championne du monde russe Eremina et notre autre française Juliette Bossu qui signe sa premiere médaille en tournoi international. 

    Podium des barres asymétriques : 

    1. Mélanie De Jesus Dos Santos (FRA) 14.533
    2. Elena Eremina (RUS) 14.466
    3. Juliette Bossu (FRA) 14.166
     
     
     
    A la poutre Mélanie remporte brillamment la médaille d'argent derrière la championne olympique en titre néerlandaise Sanne Wevers ! Marine termine 6ème de la finale. 
     

    Podium de la poutre :

    1. Sanne Wevers (NED) 14.1
    2. Melanie de Jesus Dos Santos (FRA) 13.7
    3. Asuka Teramoto (JPN) 13.6
    6. Marine Boyer (FRA) 13.200
     
     
     

    Podium du sol : 

    1. Mai Murakami (JPN) 14.333
    2. Aiko Sugihara (JPN) 13.266
    3. Sarah Voss (GER) 13.033
    4. Juliette Bossu (FRA) 12.933
    7. Marine Boyer (FRA) 12.833
     

    Podium du saut : 

    1. Sae Miyakawa (JPN) 14.249
    2. Sarah Voss (GER) 14.133
    3. Mai Murakami (JPN) 14.049
     
     
     
    • Petite séance de gymnastique avec Taylor Hill !

     

    L’année passée, Taylor Hill nous avait réservé une sympathique surprise en tournant dans deux vidéos différentes pour le calendrier de l’Avent de Love magazine. Cette fois, l’Américaine de 21 ans qui a participé au dernier défilé Victoria’s Secret se contente d’apparaître dans un clip où elle donne un aperçu de ses capacités sportives et de sa souplesse...

     

     

     

    • Simone Biles

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Le temps d'un match de foot US, Simone Biles a fait partie du corps des Cheerleaders des Houston texans !

    Les Houston Texans affrontaient les San Francisco 49ers lors de la 14e journée du championnat NFL. Mais la sensation est venue du bord du terrain. Parmi les cheerleaders de l'équipe texane figurait...Simone Biles, quadruple médaillée d'or aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro l'année dernière (concours général individuel et par équipes, saut de cheval, sol). La jeune Américaine (20 ans), qui réside à Houston, répondait ainsi à une invitation des Texans. Simone Biles supporte les équipes de Houston. On l'a déjà vu à des matches des Astros (MLB), des Rockets (NBA) et donc des Texans en NFL.

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Le meilleur de l'info GYM

    Le meilleur de l'info GYM

     

    • Nina Derwael : The Derwael-Fenton !

    Nina Derwael a donné son nom à un nouvel élément en gymnastique : the Derwael-Fenton, qu'elle a réussi lors de sa prestation aux barres asymétriques lors des championnats du monde en octobre dernier, a officialisé la fédération flamande de gymnastique. La jeune gymnaste trudonnaire, 17 ans, voit ainsi son nom associé aux côtés de la Britannique Georgia-Mae Fenton qui l'avait aussi déjà exécuté.

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Déjà entrée dans l'histoire de la gymnastique belge en devenant la première à être sacrée championne d'Europe aux barres asymétriques, le 22 avril à Cluj, Roumanie, Nina Derwael était aussi devenue la première médaillée belge dans un Mondial en remportant le bronze aux mêmes barres asymétriques à Montréal, au Canada, le 7 octobre. Non contente d'exécuter quasiment à la perfection les différents mouvements, Nina Derwael avait innové en présentant un nouveau élément qui s'appelle désormais "The Derwael-Fenton". Nina Derwael, désignée Joyau flamand du sport, rejoint les Thomas, Tkatchev, Tsukahara, Yurchenko ou Shaposhnikova, par exemple, qui ont eu l'honneur d'avoir des éléments porter leur nom.

     

     

     

    • Giulia Steingruber : "J'aime trop la gym pour m'en passer"

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Ambassadrice de la marque horlogère Longines, Giulia Steingruber évoque son retour réussi au plus haut niveau après une pause d’une année.

    Longines inaugurait à Bürgenstock, dans la région de Lucerne, sa première Boutique Corporate de Suisse en compagnie de son ambassadrice Giulia Steingruber. L’occasion d’y rencontrer la quintuple championne d’Europe et médaillée de bronze tant aux Jeux olympiques de Rio en 2016 qu’aux derniers championnats du Monde à Montréal en octobre dernier. La Saint-Galloise de 23 ans raconte son retour au premier plan, ses doutes et sa longue pause qui lui a permis de relancer sa carrière.

    Lire son interview...

     

    • Grave crise dans la gymnastique US !

     

    Plusieurs entreprises ont décidé de mettre un terme à leur partenariat avec la fédération américaine de gymnastique, dans la tourmente après un retentissant scandale d'agressions sexuelles dont ont été victimes 140 sportives.

    Selon la chaîne de télévision ESPN, l’équipementier sportif Under Armour a décidé de résilier son partenariat avec USA Gymnastics, qui devait prendre fin en 2021. Deux autres importants sponsors, le géant Procter & Gamble, spécialisé dans l’hygiène et les produits de beauté, et le confiseur Hershey’s, ne renouvelleront pas leur contrat à l’expiration du partenariat actuel fin décembre. Le quotidien Orange County Register a de son côté révélé que le groupe agroalimentaire Kellogg’s n’avait pas prolongé son contrat avec USA Gymnastics à son expiration fin 2016.

    Crise grave

    Trois anciennes gymnastes ont salué ces décisions, mais ont exhorté les autres sponsors à les imiter : « Ils doivent retirer leur soutien financier à cette fédération tant que ses dirigeants ne sont pas remplacés par des personnes qui donnent la priorité à la protection des jeunes athlètes. »

    La fédération américaine traverse la crise la plus grave de son histoire depuis qu’un journal d’Indianapolis a révélé qu’un ancien médecin de l’équipe des Etats-Unis, Larry Nassar, avait agressé sexuellement des dizaines de sportives, la plupart mineures, dont plusieurs médaillées olympiques, durant plusieurs décennies.

    Nassar a été condamné il y a à peine 2 semaines à soixante ans de prison pour détention de matériel pédopornographique par un tribunal du Michigan dans l’un des volets de cette affaire.



    • Vidéos...

    → The story of Nadia Comaneci, Gymnastics's Perfect 10 Icon Legends Live On

    → Simone Biles then (2010) vs now (2016/2017)

    → The Gymnasts we expect to comeback in 2018

    My top 10 FAV STICKS of this century

    → Je vous raconte mon histoire - elodie gym -

     

     

    Le meilleur de l'info GYM


    votre commentaire
  • Le meilleur de l'info GYM

     

    Une photo aux couleurs chaudes pour que l'hiver vous parraisse moins dur...

     

    Sinon, des nouvelles GYM !

     

    • Mondiaux Trampoline 2017 à Sofia (BUL)

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    L’ultime championnat du monde de Gymnastique de l’année ! Il y avait l’élite du Trampoline et du Tumbling. Une compétition-test pour la capitale bulgare qui accueillera en 2018 les Mondiaux de Gymnastique Rythmique. En attendant, cet événement a fait figure de première épreuve majeure après les Jeux Olympiques. 36 pays sont venus défendre leurs chances. L’équipe de France de ce nouveau cycle olympique a voulu affirmer son statut d’outsider. 13 gymnastes (7 Trampolinistes et 6 Tumbleurs), retenus suite à la Commission Nationale de Sélection.

    Les champions au rendez-vous.... Les trois médaillés olympiques masculins des Jeux de Rio, le Biélorusse Uladzislau Hancharou et ses deux dauphins, les Chinois Dong Dong et Gao Lei le champion du monde en titre étaient à l'affiche. Dong Dong et son partenaire Tu Xiao, le duo redoutable du trampoline synchronisé, sont venus avec leur titre en or mondial, ainsi que leur compatriote Jia Fangfang, la reine actuelle du tumbling féminin.

    De plus, quasiment tous les athlètes qui ont été sacrés cet été aux Jeux Mondiaux, l'équivalent des Jeux Olympiques des disciplines non olympiques, étaient de retour pour leur deuxième grand rendez-vous majeur de la saison, dont le Chinois Zhang Luo (tumbling masculin), le Russe Mikhail Zalomin (double mini-trampoline masculin), l'Américaine Paige Howard (double mini-trampoline féminin) et l'Ukrainienne Svitlana Malkova (synchro féminin).

    Le meilleur de l'info GYM

     

    J1 : 9 novembre

    La Chine et la Russie ont nettement confirmé leurs ambitions lors de cette première journée, marquée par les qualifications individuelles et par équipe en Trampoline et Tumbling avant le début des épreuves synchronisées et les premières finales vendredi. La France, forte de 13 représentants sur ces deux disciplines, a réussi sa compétition, parvenant à s’offrir deux finales et quatre demi-finales.

    Résumé !

     

    J2 : 10 novembre

    Les paires synchronisées ont fait leurs premiers pas dans l’Armeec Arena avec pour objectif un top 8. Plus tard dans l’après-midi, les premières finales ont couronné les meilleures équipes en lice. La France, attendue sur trois épreuves, n’a pas manqué ce nouveau rendez-vous et conclut sa journée par deux qualifications en Trampoline Synchronisé et surtout une superbe médaille de bronze par équipe en Tumbling féminin.

    Résumé !

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    J3 : 11 novembre

    Si Sofia a souri à la Chine, la Biélorussie et la Grande-Bretagne, toutes couronnées d’or ce samedi, elle a laissé la France avec un sentiment de joie, avec la 5ème place de Léa Callon en Tumbling individuel, mais aussi de déception, après les 4ème et 8ème positions de ses Synchronisés.

    Résumé !

    Le meilleur de l'info GYM

     

    J4 : 12 novembre

     La dernière journée des Championnats du monde de Trampoline / Tumbling a livré ses dernières surprises ce dimanche à l’Armeec Arena de Sofia (BUL). Tumbleurs et Trampolinistes avaient rendez-vous pour leurs ultimes gammes en Individuel. Côté français, quatre gymnastes étaient engagés en demi-finales de Trampoline, qui ouvraient la porte aux 8 meilleurs en vue d’une finale. Avec 3 qualifiés sur 4 et deux 4èmes places mondiales, le clan tricolore confirme sa solidité et conclut ses Championnats avec le sourire.

    Résumé !

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Gao Lei (CHN) et Tatsiana Piatrenia (BLR) 

     

    ⇒ Site officiel

    ⇒ Site FIG

     

    Bonus vidéo !

     

    •  Top 12

    Le meilleur de l'info GYM

     

    4 novembre 2017 : 1ère journée

    Lancement de la saison 2017-2018 du Top 12 de Gymnastique Artistique avec les premières rencontres pour 8 clubs masculins. Et tous les clubs visiteurs : Vélizy, Orléans, Noisy-le-Grand et Franconville, s’imposent à l’extérieur.

    Dans la poule 1,Vélizy s'impose à Montceau-les-Mines au terme d’un match maitrisé (20-28). Le Gym Concordia de Schiltigheim, nouveau promu dans la compétition, s’incline 14-34 à domicile face au club d'Orléans, plein d'ambition cette saison. Dans la 3ème poule, le club dyonisien de Noisy-le-Grand s'impose chez les Enfants du Devoir à Oyonnax (21-27). Franconville, le club du Val d’Oise, en déplacement chez l’autre promu, Vallauris, signe une première victoire 18-30.

    Le meilleur de l'info GYM

    Tout est là !

     

    18 novembre 2017 : 2ème journée

    Antibes l'emporte sur Montceau-les-Mines (31-17), Sotteville-les-Rouen s'impose également sur Schiltigheim (34-14), tout comme Clamart sur Oyonnax (28-20) et La Madeleine sur Vallauris (32-16). 

     

    3ème journée : Demain !

    Vélizy / Antibes

     Orléans / Sotteville

    Noisy-le-Grand / Clamart

    Franconville / La Madeleine

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Demain samedi 2 décembre, les clubs féminins entreront en compétition dans le Top 12 nouvelle version. Une saison après leurs homologues masculins, les féminines seront opposées dans des duels à l'agrès afin de faire gagner des points à leur équipe pour finalement décrocher le titre en fin de saison. Les rencontres de ce samedi : 

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Le meilleur de l'info GYM

     

     

    Haguenau VS Elbeuf 

     

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Le meilleur de l'info GYM

     

     

    Rouen VS LYON

     

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Le meilleur de l'info GYM

     

     

    Hénin-Beaumont VS Kingersheim

     

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Le meilleur de l'info GYM

     

     

    Beaucaire-Tarascon VS Schiltigheim

     

     

     

    J2 le 16 décembre 2017, J3 le 27 janvier 2018, matchs de classement et 1/2 finales le 24 février 2018 et finale GAM/GAF le 17 mars 2018

     

     

    • GAM / GAF : Marine Boyer et Marian Dragulescu 8ème de la Swiss Cup

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Marine Boyer (INSEP / Meaux Gymnastique) et le Roumain Marian Dragulescu composaient la paire mixte et internationale dans la 35ème édition de la Swiss Cup le 5 novembre dernier à Zurich (SUI). Après deux passages chacun, la paire se classe 8ème avec un total de 53,675 points. Marine obtient les notes de 12,200 au sol et 13,150 à la poutre. Quant à Marian Dragulescu, il s'octroie 14,575 points au saut et 13,750 au sol. Le cumul de leurs points ne leur permettront néanmoins pas d’atteindre les demi-finales de cette compétition au format original. La paire suisse Steingruber/Bräegger l'emporte suivi par les japonais Hatakeda/Tanigawa puis la seconde paire suisse Käeslin/Hegi. 

     

    • GAF : les U13 se classent 4ème du match Allemagne-France-Suisse-Belgique

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    3 novembre 2017 : Dans le match U13 qui avait lieu à Wallisellen en Suisse, les Françaises terminent à la 4ème place avec une équipe plus jeune que les équipes concurrentes (5 gymnastes de 2005 et une de 2006). Djenna Laroui (pôle de St Etienne / Patronage Scolaire Laïque Montchat), Taïs Boura (pôle de Marseille / Avenir Gymnique des Pins), Mathilde Bylebyl (pôle de Dijon / Alliance Dijon Gym 21), Lilou Besson (pôle de St Etienne / Gym’Dans’ Francheville), Clarisse Passeron (pôle de St Etienne / Indépendante Stéphanoise) et Maily Planckeel (pôle de Meaux / Dunkerque Gym) totalisent 136,050 points sans démériter. Les Allemandes remportent le match (145,350) devant la Belgique (143,250) et la Suisse (141,650). 

     

     

    • Le "Parkour" pend ses marques à la FIG

     

    Les 7 et 8 novembre derniers, la Commission Parkour de la FIG a tenu sa première réunion à Lausanne (SUI) sous la direction de son président David Belle, qui a pu mesurer la volonté commune de travailler au développement de sport qu'il a lui-même fondée. J'avais déjà communiqué sur le sujet, notamment avec la 1ère épreuve qui avait eu un franc succès à Montpellier fin mai. La 2ème a donc eu lieu début novembre, cette épreuve à Chengdu (CHN) a connu également un beau succès. Et comme pour Montpellier, la Fédération s'est alliée à nouveau au FISE, qui met à l'affiche les nouveaux sports urbains dans un circuit d'événements sur différents continents. Cette compétition était avant tout un nouveau test en vue du véritable lancement de la série de Coupes du monde en avril 2018. L'état d'esprit de cette nouvelle comission était unanime, à savoir, le même désir de transmettre ce sport, de le faire connaître au monde entier et de partager la connaissance de ses diverses pratiques, que cela soit sous la forme de compétitions ou loisirs. La compétition n'étant que l'un des trois grands axes de travail de la Commission, avec l'éducation et le développement. Une feuille de route prévoit des séries de Coupe du monde en 2018 et 2019, puis des premiers Championnats du monde en 2020. Comme pour toutes ses autres disciplines, la FIG espère obtenir l'inclusion du Parkour dans le programme olympique, et ce dès les Jeux 2024 à Paris.

    Le meilleur de l'info GYM

    La Commission Parkour au siège de la FIG à Lausanne (SUI)

     

     

    •  En bref !

    ⇒ La FIG lance un programme de groupe d'âge pour l'aérobic et l'acrobatie

    ⇒ 17 pays remportent des médailles au championnat mondial de trampoline-tumbling

    ⇒ Dina et Arina Averina, les jumelles qui ont pris d'assaut le monde de la gymnastique rythmique cette année, ont chacune un nouveau titre : Ambassadrices de l'élégance Longines, partenaire de longue date de la FIG.

     

    • Vidéos

    Top 10 des gymnastes nées en 2005, début de saison 2017-2018

    2017 Cottbus World Cup - Sanne Wevers UB Qual

    Sarah Estrade (2017) - Avenir - Massilia 2017

    Behind the scenes : Florida Gators Preaseason intrasquad

    Catalina Ponor : Last ever BB - 2017 Mexico Open

     

    Le meilleur de l'info GYM

     


    votre commentaire
  • Le meilleur de l'info Gym !

     

     En Vrac !

     

     

    • Samir Aït Saïd : de la gymnastique au MMA ?

     

    Le meilleur de l'info GYM

    «Après ma carrière, je ferai du MMA», assure Aït Saïd, qui s'inflige déjà quelques séances de travail dans cette optique, en plus de ses entraînements de gymnastique. Et cela semble plaire à son coach, Rodolphe Bouché, lequel estime que «c'est bon pour son cardio, car il doit perdre des kilos», et qui précise que le Français travaille la discipline de manière «douce», sans donner des coups, en ne s'entrainant qu'au sol. Mais avant cela, Aït Saïd a une autre priorité : les Jeux de Tokyo, en 2020, auxquels il participera bien en tant que gymnaste. 

    Il s'est confié au magazine Deadspin lors de son passage à Montréal → En savoir plus

    MMA = Arts Martiaux Mixtes

     

    • Simone Biles 

     

    Le meilleur de l'info GYM

    C'est son grand retour ! Tout le monde en parle. Et pour se faire, elle a changé d'entraîneur et a choisi... un Français ! Laurent Landi qui sera accompagné de sa femme Cécile Canqueteau auront donc le challenge de conserver les titres olympiques de la championne pour Tokyo 2020 ! Son retour à la compétition est prévue pour juillet 2018.

    Lire : Eurosport  ∴  l'express  ∴  L'EQUIPE  ∴  Le Point  ∴  re L'EQUIPE

     

    • Trampoline : Championnats du monde à Sofia, c'est le week-end prochain !

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

    Je ne vais plus trop m'atarder cette saison par manque de temps sur tous les événements des différentes disciplines gymniques à part l'artistique bien sûr mais le trampoline passionne pas mal d'entre vous alors un mot sur le championnat du monde qui a lieu du 9 au 12 novembre 2017 à Sofia en Bulgarie, temple de la discipline.

    Pour leur 32e édition, les Championnats du monde de gymnastique au trampoline reviennent dans la capitale bulgare. Comme en 2013, l'élite du trampoline, du mini-trampoline et du tumbling prendra d'assaut l'Arena Armeec à Sofia, transformée ainsi en temple de la haute voltige pendant quatre jours.

    Le meilleur de l'info GYM

    L'Arena Armeec à Sofia (BUL)

     

     Des Ambassadeurs de prestige

    Ces Mondiaux auront pour Ambassadeurs de la gymnastique Irina Karavaeva et Alexander Moskalenko. Les deux Russes sont non seulement les tout premiers champions olympiques de trampoline, aux Jeux de Sydney en 2000, mais sont aussi les plus titrés aux Mondiaux.
    Moskalenko, qui fut sacré cinq fois en solo, a décroché dans sa carrière au total 18 médailles mondiales, dont 14 en or. Karavaeva, quintuple reine en individuelle, compte elle aussi 18 médailles, dont 12 en or. Ce sont ces deux grandes références du trampoline qui remettront la médaille d'or au terme de la finale du trampoline individuel respectivement féminin et masculin.


    Des records à battre

    Le Chinois Dong Dong partage déjà avec Moskalenko le record de médailles mondiales en trampoline individuel (6) mais le champion olympique 2012 a l'occasion de faire mieux s'il monte à nouveau sur le podium de cette catégorie à Sofia.
    La compétition s'annonce cependant à nouveau rude au sein même de l'équipe chinoise, qui affiche les trois derniers champions du monde, Dong (2013), Tu Xiao (2014) et Gao Lei (2015). Mais c'est le Biélorusse Uladzislau Hancharou, médaillé en 2014 et 2015, qui fait figure de l'homme à battre depuis son sacre olympique aux Jeux de Rio.
    Tout juste auréolés d'un deuxième titre aux Jeux Mondiaux à Wroclaw, en Pologne, Dong et Tu seront aussi en lice pour une cinquième couronne inédite en trampoline synchronisé à Sofia. Pour l'heure, ils en détiennent quatre, tout comme... Moskalenko.
    Sur la piste de tumbling, deux grandes stars de la discipline s'élanceront à Sofia : la Chinoise Jia Fangfang, triple championne du monde 2011, 2013 et 2015 et double tenante du titre des Jeux Mondiaux, a l'occasion d'égaler le record d'or mondial de la Russe Anna Korobeinikova. Mais, à 34 anscelle-ci peut tout autant pousser encore plus loin son record de titres (4) et de médailles (7).


    Des Jeux Mondiaux aux Championnats du monde

    Le Chinois Zhang Luo en tumbling masculin et le Russe Mikhail Zalomin en double-mini trampoline, tenteront eux de retrouver le haut du trône mondial après leur triomphe aux Jeux Mondiaux en juillet. L'Ukrainienne Svitlana Malkova, avec une nouvelle partenaire en synchronisé féminin, et l'Américaine Paige Howard en double mini-trampoline féminin, ont aussi l'occasion de réaliser à Sofia le doublé en or de l'année.
    En trampoline individuel féminin, avec le forfait de la double championne olympique, la Canadienne Rosannagh MacLennan, et l'absence de la tenante du titre mondial, la Chinoise Li Dan, sa compatriote Liu Lingling sera la seule à Sofia à avoir déjà croqué l'or, en 2014.

     

     Nouveauté dans la notation

    Pour ce nouveau cycle olympique en trampoline, un critère supplémentaire est pris en compte dans la notation: le déplacement horizontal. La toile est quadrillée en différentes zones autour d'un carré central. Si le corps du gymnaste touche une zone autre que le carré central, une déduction correspondant à la zone touchée est appliquée. Le total de ces déductions est soustrait de la note maximale de 10 (pour un exercice complet), ce qui permet d'obtenir la note de déplacement horizontal.
    Cette note s'ajoute aux notes de difficulté, d'exécution de l'exercice, et du temps de vol (le temps passé en l'air) pour donner la note finale du gymnaste en trampoline individuel. En trampoline synchronisé, elle est combinée aux notes de difficulté et d'exécution.

    Voilà, vous svez tout... ou presque, je vous met le lien ci-dessous du site officiel FIG avec comme à son habitude tous les articles en relation, résultats, photos, etc... 

    FIG 2017 SOFIA

     

    Le meilleur de l'info GYM

      

    Les grands noms attendus dans les compétitions masculines

     

     

     

    Les grands noms attendus dans les compétitions féminines

     

     

     

    • Top 12 : C'est reparti !

    Le meilleur de l'info GYM

    Les premiers duels du Top 12 de Gymnastique Artistique, édition 2017-2018, se tiendront dès ce samedi 4 novembre. Un début de saison pour les masculins qui entreront en lice dans une compétition riche d’une nouvelle formule avec ses matchs aller-retour. Ce week-end, Montceau-les-Mines recevra Vélizy, le promu Schiltigheim se frottera à Orléans, 5ème la saison passée, Oyonnax rencontrera Noisy-le-Grand comme la saison dernière, enfin Vallauris, promu également, accueillera les Franciliens de Franconville. Les premiers duels se dérouleront aux anneaux, aux barres parallèles et au sol ! La première journée de compétition pour les féminines aura lieu, quant à elle, le samedi 2 décembre ! 

    Programme et résultats GAM FFG

     

    • GAM / GAF au mémorial Arthur Gander

     

    Le meilleur de l'info GYM

    Mercredi 1er novembre se déroulait à Morges en Suisse le Mémorial Arthur Gander, tournoi international pour les gymnastes seniors. Zachari Hrimèche (INSEP / Gym Agrès Vélizy) représentait la France chez les masculins et celui-ci se classe 10ème d'un concours remporté par l'Ukrainien Oleg Verniaiev. Chez les féminines, Marine Boyer signe une belle 2ème place à égalité de points (40,100) avec la Japonaise Hitomi Hatakeda, classée première après un départage sur la note d'exécution. Marine signe la meilleure note en poutre avec 13,700 points. 

    Résultats

     

    •  World of gymnastics - N°82 - Octobre 2017

     

    Le meilleur de l'info GYM

     

     

     

    Le meilleur de l'info GYM

     


    votre commentaire
  • Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

     

    Voici dans cette 2ème partie le résumé des 3 derniers jours de ces championnats du monde de gymnastique artistique 2017 à Montréal ( Canada ) 

     

    • Vendredi 6 octobre

     

    Finale du concours général GAF :

     Morgan Hurd a poursuivi la mainmise américaine sur l'or du concours individuel multiple, avec son sacre vendredi soir aux Championnats du monde de Montréal. Elle a coiffé pour un dixième de point au final la Canadienne Elsabeth Black, tandis que la Russe Elena Eremina a pris la médaille de bronze.


    La reine est toujours Américaine ! Depuis 2007, tous les titres du concours individuel dans les grands rendez-vous, mis à part un, ont été remportés par une Américaine. A 16 ans, Hurd vient ainsi s'ajouter à la liste des dernières championnes produites par les Etats-Unis : Shawn Johnson (2007), Anastasia Liukin (JO 2008), Bridget Sloan (2009), Jordyn Wieber (2011), Gabrielle Douglas (JO 2012), et Simone Biles (2013, 2014, 2015 et JO 2016).  
    Solide quasiment d'un bout à l'autre du concours, Hurd est parvenue à faire la différence avec son exercice final au sol, qui lui a permis de devancer Black, avec laquelle elle était à parfaite égalité après la deuxième rotation.
    Les Etats-Unis comptaient aussi sur Ragan Smith, l'une des grandes favorites après les qualifications. Mais pour elle, la compétition s'est terminée avant même d'avoir commencé. La championne nationale américaine s'est en effet blessée à une cheville à l'échauffement au saut, ce qui l'a contrainte à déclarer forfait.


    Une médaille historique pour le Canada ! L'effet "Championnats du monde à la maison" a fonctionné à merveille pour Black. Lancée dans la compétition comme une lionne, la Canadienne de 22 ans a planté ses griffes sur chaque engin au plus grand bonheur du public. Avant elle, aucun gymnaste canadien n'avait encore remporté une médaille au concours multiple. Menant la course avant la dernière rotation, Black est même passée tout proche de l'or. Mais elle a pris l'argent avec grand plaisir.  


    Eremina sur les traces de Mustafina ! Si Aliya Mustafina, la championne du monde 2010 et double médaillée de bronze olympique du concours multiple 2012 et 2016, a pris provisoirement un congé maternité, la Russie s'est trouvée, avec Ererima, une autre étoile. Et comme Mustafina, Ererima excelle aux barres asymétriques. Après avoir empoché le bronze, la jeune Russe de 16 ans tentera de décrocher l'or en finale des barres.  
    Emerina s'est hissée sur le podium grâce à un dixième de point d'avance sur la Japonaise Mai Murakami. Sortie première des qualifications, Murakami a ruiné ses chances de médaille en chutant à la poutre.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Elsabeth Black (CAN), Morgan Hurd (USA) et Elene Eremina (RUS)

     

     

    • Samedi 7 octobre

     

    Finale par agrès : GAM → sol / arçons / anneaux

                             GAF → saut / barres asymétriques

     

    Aucun des cinq champions du monde en titre en lice samedi n'a vacillé de son piédestal dans le Stade olympique de Montréal. Que ce soit au sol masculin, au saut féminin, aux arçons, aux barres asymétriques ou aux anneaux, les maîtres ont conservé l'or autour du cou.


    Le roi Kenzo au sol ! Kenzo Shirai est le roi du sol une fois de plus : comme en 2013 et 2015, le Japonais a multiplié les vrilles pour décrocher son troisième titre mondial, deux jours après avoir pris le bronze du concours multiple individuel. Avec son exercice truffé de difficultés qui inclut trois éléments portant son nom, il a dominé la finale. L'Israélien Artem Dolgopyat et l'Américain Yul Moldauer l'ont entouré sur le podium, obtenant chacun leur première médaille mondiale.

     Le doublé de Paseka au saut ! La Russe Maria Paseka a conservé l'or mondial, qu'elle avait gagné pour la première fois en 2015. A 22 ans, la double médaillée olympique de la spécialité a été propulsée au sommet du classement, grâce à une réception quasi parfaite de son deuxième saut, l'Amanar. Elle a pu ainsi tenir à distance la jeune Américaine Jade Carey, qui a pris l'argent. Un an après avoir apporté à la Suisse une première médaille olympique en gymnastique artistique féminine, Giulia Steingruber s'est offert une première médaille mondiale, en bronze, la même couleur qu'elle avait eue aux Jeux.

     La triple couronne de Whitlock aux arçons ! A Montréal, sa première compétition depuis Rio, Max Whitlock a fait un retour triomphal sur le cheval d'arçons. Celui qui a écrit l'histoire du gymnaste britannique à cet engin en étant le premier champion du monde (2015) et olympique (2016) a poursuivi sa série en enlevant un troisième titre majeur consécutif.

    Si le Russe David Belyavskiy était abattu après son échec au concours multiple, où il avait laissé échapper l'or en chutant de la barre fixe, il a pu retrouver le sourire samedi : il a enfin décroché sa première médaille mondiale, l'argent aux arçons, devant le nouveau champion du monde du général, le Chinois Xiao Ruoteng, qui a pris le bronze.

          L'or pour elle seule aux barres ! Il y a deux ans, la Chinoise Fan Yilin avait partagé la première marche du podium avec trois autres gymnastes, toutes ex-aequo. Cette année, l'or n'était que pour Fan, première Chinoise à conserver son titre aux barres. Pour 0,066 pt, elle a relégué au deuxième rang la Russe Elena Eremina, la médaillée de bronze du concours multiple. La Belge Nina Derwael a complété le podium, un résultat historique pour la Belgique qui n'avait jamais encore obtenu une médaille mondiale dans l'histoire moderne de la gymnastique.

      Petrounias, toujours maître des anneaux ! Eleftherios Petrounias, le Grec aux bras de fer, est l'intraitable seigneur des anneaux depuis 2015. Le champion du monde et olympique a poursuivi sa suprématie, supplantant pour un dixième de point le Russe Denis Abliazin, le médaillé de bronze à Rio. Le Chinois Liu Yang, le champion du monde 2014, a pris la troisième place comme en 2015, privant d'une médaille le Français Samir Aït Saïd, qui a ému le monde en revenant très fort un an après s'être cassé la jambe à Rio !

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    David Belyavskiy (RUS), Max Whitlock (GBR) et Xiao Ruoteng (CHN)

     

     

    • Dimanche 8 octobre

     

    Finale par agrès : GAM → saut / barres parallèles / barre fixe

                                                  GAF → poutre / sol

     

    Avant que le rideau ne tombe sur les Mondiaux de Montréal dimanche, la dernière journée des finales par engin a vu émerger quatre nouveaux champions du monde pour la première fois : Pauline Schaefer (GER) à la poutre, Zou Jingyuan (CHN) aux barres parallèles, Mai Murakami (JPN) au sol, Tin Srbic (CRO) à la barre fixe. Kenzo Shirai (JPN), sacré au saut pour la première fois, restera, quant à lui, l'homme de ces Mondiaux avec ses trois médailles, dont deux en or.

     Shirai, vainqueur au millième au saut ! Avec le forfait de dernière minute du Coréen Yang Hak-seon, le champion olympique, le titre du saut était offert aux enchères et c'est, pour un simple millième de point - la plus petite marge possible que le Japonais Kenzo Shirai s'en est emparé. Au lendemain de son titre au sol, le médaillé de bronze des Jeux de Rio a signé deux sauts soignés riches en vrilles, sa marque de commerce, qui lui ont permis de s'adjuger son cinquième titre mondial, son premier à cet engin.

    L'Ukrainien Igor Radivilov, médaillé de bronze olympique 2012 et d'argent mondial 2014, s'était mis en orbite pour le titre avec un premier saut d'une redoutable amplitude, avant qu'un pas à la réception de son deuxième saut ne le fasse atterrir sur la deuxième marche du podium. Le Coréen Kim Hansol a pris la médaille de bronze, privant le quadruple champion du monde de la discipline, le Roumain Marian Dragulescu, d'une nouvelle médaille pour 0,05 pt. Quant au Français Zachari Hrimèche qui participait à sa première compétition mondiale à 20 ans a terminé 7ème.

    Schaefer prend la couronne à la poutre ! L'Américaine Simone Biles, la tenante du titre mondial, étant absente à Montréal et la championne olympique, la Néerlandaise Sanne Wevers, étant passée à la trappe en qualifications, la couronne était à prendre. En finale, l'Allemande Pauline Schaefer, médaillée de bronze aux Mondiaux 2015, a réussi à sortir le grand jeu, incluant notamment un élément original portant son nom, pour arracher l'or. Sa compatriote Tabea Alt l'a accompagnée sur le podium, en obtenant le bronze. Entre les deux pointait l'Américaine Morgan Hurd, qui a ainsi ajouté l'argent à l'or du concours multiple.

     Zou domine les barres parallèles ! Le jeune Chinois Zou Jingyuan a mis d'entrée la barre très haut aux barres, aussi bien au niveau de la difficulté que de l'exécution. Il n'y a que le champion olympique 2016 de la spécialité, Oleg Verniaiev, qui a pu rivaliser. L'Ukrainien, qui était passé jusque-là au travers de sa compétition à Montréal, a réussi à produire l'exercice le plus soigné de sa semaine et sauver ses Mondiaux avec au moins une médaille d'argent. Le vice-champion olympique du concours multiple a pointé sur tous les podiums à cet engin dans les grands rendez-vous depuis 2014. Lui aussi malchanceux au concours multiple jeudi, le Russe David Belyavskiy est sorti vainqueur de la bataille pour le bronze qui s'est jouée derrière le duo de tête. Il a mis en poche sa deuxième médaille de ces Championnats après l'argent aux arçons.


    Murakami touche enfin l'or au sol ! Si côté masculin, le Japon n'a jamais vraiment manqué de stars, l'archipel ne comptait jusqu'à dimanche qu'une championne du monde, Keiko Tanaka (poutre en 1954). Mai Murakami a mis fin à cette longue attente avec son sacre au sol, après être restée elle-même deux fois au pied du podium au concours multiple et à la poutre. Elle nourrit ainsi les espoirs de cette jeune génération en route pour les Jeux 2020 de Tokyo. Grâce à sa note de difficulté, Murakami a relégué l'Américaine Jade Carey à la seconde place, pour 0,033 pt. La Britannique Claudia Fragapane s'est hissée pour la première fois sur le podium en individuel, après avoir fait le spectacle avec un exercice qui lui a valu le bronze.

     Srbic, le nouveau maître de la barre fixe ! Dans une finale de haute voltige, où la majorité des prétendants ont chuté ou sont passés proches, le Croate Tin Srbic a décroché le jackpot en signant un exercice impeccable. Il a offert ainsi à la Croatie un premier titre mondial. Epke Zonderland, champion olympique 2012 et du monde 2013 et 2014, a une fois encore tenu le public en haleine : passé tout proche de la correctionnelle, le Néerlandais a rattrapé un lâcher de la barre d'une seule main et fini son exercice comme si de rien n'était, sous les ovations. Cela a suffi pour ajouter l'argent à sa collection. L'autre "Hollandais volant", Bart Deurloo, tout aussi téméraire dans ses enchaînements, a enlevé le bronze.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

       Kenzo Shirai    /    Mai Murakami 

    (JPN)

     

     

     

    Ainsi s'achève ce championnat du monde 2017 ! Il aura réservé son lot de blessures ( assez impressionnant ! ) et de ce fait de surprises en mettant en avant de nouveaux champions du monde. De nouvelles figures, des mouvements toujours plus techniques, des joies et des larmes... Côté France, pas de médaille mais la relève est là ! Coline Devillard qui fête ses 17 ans aujourd'hui est déjà championne Européenne au saut, Marine Boyer a disputé une finale des JO à Rio à la poutre et, si elle n'avait pas chuté à Montréal, elle rentrait certainement dans le carré final ! Mélanie De Jesus Dos Santos revient de plus en plus fort ! Et si elle excelle aux barres asymétriques, elle assure aussi sur tous les autres agrès, la preuve sur ces mondiaux avec sa 5ème place au concours général ! Samir Aït Saïd aura encore marqué les esprits. Rater la médaille de bronze aux anneaux à rien du tout pour son retour en mondial est juste magique ! Pour les autres Français que je ne cite pas, ils vont continuer à travailler dur pour espérer eux aussi prochainement approcher les meilleures places...

    J'espère que vous avez pu profiter de quelques moments riches lors de ces championnats du monde.

    sasgym

     

     

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM 2/2

     


    votre commentaire
  • Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    Bonjour à tous !

    Un petit point sur cette semaine folle à Montréal à 2 jours de la fin !

     

    Le Stade olympique de Montréal s'est mué en un grandiose amphithéâtre pour accueillir dès lundi les 47e Championnats du monde de gymnastique artistique, rendez-vous phare de la saison. Pendant une semaine, du 2 au 8 octobre, 400 gymnastes - 155 côté féminin et 245 côté masculin défendant les couleurs de 71 nations - sont en scène pour ce premier grand rendez-vous du cycle olympique conduisant aux JO 2020.

    En plus de promouvoir la culture canadienne et québécoise à travers le monde, les Championnats du monde de gymnastique artistique devraient attirer plus de 50.000 visiteurs de 41 pays. La portée de cet événement est planétaire puisqu'il est diffusé dans le monde entier.

     

    Les mondiaux, en bref

    Ces Championnats du monde de gymnastique, un des trois sports olympiques les plus populaires, rassembleront plus de 1600 personnes, soit :

    - 400 athlètes qui tenteront de décrocher l’un des 12 titres de champion du monde en jeu

    - 700 entraîneurs, officiels et accompagnateurs

    - 500 bénévoles

     

    Il y a 41 ans, à Montréal, Nadia Comaneci a signé l'un des moments les plus marquants de l'histoire sportive, en obtenant le premier 10 parfait aux Jeux Olympiques. Pour le comité organisateur et la Fédération internationale de gymnastique, nulle autre que cette icône du sport mondial pouvait endosser le rôle d'Ambassadrice de la gymnastique artistique féminine pour les Mondiaux 2017 à Montréal, une ville où elle est toujours vénérée.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

    «La gymnastique m'a apporté à peu près tout ce que j'ai, tout ce qui compte dans ma vie. Je suis ici grâce à cela. J'ai rencontré mon mari lors d'une compétition en 1976 avant les JO et aujourd'hui nous sommes mariés. La gymnastique est ce que je connais et ce que j'aime.»

     

    Les faits marquants de la semaine 

     

    • Lundi 2 octobre

    Kohei Uchimura, double champion olympique et sextuple champion du monde du concours individuel multiple, a été contraint à l'abandon lors du concours de qualification lundi soir après s'être blessé à la cheville gauche.

    Le Japonais, qui avait débuté son concours aux anneaux, s'est visiblement blessé à la réception de son saut, quittant le podium en boîtant. Il a cependant continué la compétition aux barres parallèles avant de renoncer à passer à la barre fixe. Le Japonais, qui compte dans sa collection 19 médailles mondiales et sept olympiques, se présentait à Montréal aussi en tant que tenant du titre mondial à la barre fixe.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

    La déception du King !

     

    Au terme de la première journée de qualifications pour les masculins, c'est le Cubain Manrique Larduet, vice-champion du monde 2015, qui a signé le meilleur total devant le Chinois Xiao Ruoteng, le Russe David Beliavskiy. Suivent ensuite le Japonais Kenzo Shirai et l'Ukrainien Oleg Verniaiev.

     

    La blessure de Kohei Uchimura, lors des qualifications lundi, a redistribué les cartes pour les finales aux Championnats du monde de Montréal. Une jeune génération de gymnastes a l'occasion de prendre d'assaut le podium du concours individuel multiple et d'essayer de tenir tête, lors des finales aux engins, aux ténors des différentes spécialités, qui ont quasiment tous tenu leur rang de champions olympiques ou du monde.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    Côté tricolore, Samir Aït Saïd, qui occupe la troisième place provisoire aux anneaux, est en bonne position pour se qualifier pour la finale par appareil. Le Français n'a pas à rougir de sa prestation puisqu'il est seulement devancé par le maître incontesté de la discipline, Eleftherios Petrounias. En effet, le Grec est le champion olympique, mondial et européen en titre de la discipline et il semble en bonne voie pour rafler encore la mise. Le Russe Denis Abliazin, complète le podium provisoire.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

    De son côté, Cyril Tommasone a déçu. Le médaillé d'argent (2011) et de bronze (2014) au cheval d'arçons n'a pas réussi à se qualifier pour la finale de la discipline après sa 13eme place lors des qualifications. 

     

     

    • mardi 3 octobre

     Les Français Samir Aït Saïd, aux anneaux, et Zachari Hrimèche, au saut, se sont qualifiés pour les finales !

    Samir a terminé à la 4me place des qualifications et disputera samedi sa 5ème finale mondiale ! Il n'a été devancé que par le Grec Eleftherios Petrounias, grand favori de la discipline, le Russe Denis Abliazin et le Turc Ibrahim Colak. 

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    Au saut, le jeune espoir Zachari Hrimèche (20 ans) s'est classé à une prometteuse 5e place, qui lui permet également d'envisager un podium mondial. 

     

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

    Samir et Zachari, nos 2 Français heureux de leur qualif !!!

     

    Le Cubain Manrique Larduet a terminé à la 1ère place des qualifications pour le concours général avec un total de 86,699 points, devant le Chinois Xiao Ruoteng (86,297 pts) et le Russe David Belyavskiy (85,839 pts).

     

    Côté féminin, c'est la gymnaste locale qui a pris le dessus lors de cette 1ère journée de qualifications. La Canadienne Elsabeth « Ellie » Black a pris le 1er rang provisoire. Black a eu la meilleure note à la poutre, est 3e au sol et à la table de saut, et 6e aux barres asymétriques.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    • mercredi 4 octobre

     

    Bataille très serrée pour la succession de Simone Biles !

    Pour un millième de point, la Japonaise Mai Murakami est sortie en tête des qualifications, menant le peloton de prétendantes à la succession de Simone Biles, la triple reine du concours individuel multiple, qui a pris une pause après son triomphe aux Jeux de Rio.

    Si les performances soignées se sont faites rares en qualifications, Mai Murakami est l'une de celles qui n'a pas commis de grosses fautes durant son tour de piste mercredi. C'est à la poutre et au sol qu'elle a signé ses meilleures performances et s'est offert ainsi deux autres chances de médailles lors des finales par engins ce week-end. Le concours fut plus chaotique pour l'Américaine Ragan Smith, qui a perdu le rythme aux barres asymétriques et l'équilibre à la poutre, mais a fini fort au sol où elle a obtenu la meilleure note, pour terminer sur les talons de Murakami.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

    Mai Murakami                            Ragan Smith

     

    Elsabeth Black, troisième, peut ainsi entretenir les espoirs canadiens. Derrière le trio de tête qui se tient en trois dixièmes de point, pointent deux autres nouvelles venues, la Française Mélanie Jesus dos Santos et la Russe Elena Eremina.

    Tenante du titre mondial et vice-championne olympique du saut, Maria Paseka a fini en tête des qualifications à cet engin. La Russe retrouvera en finale samedi l'autre médaillée olympique de Rio, la Suissesse Giulia Steingruber, ainsi que la doyenne des Mondiaux, Oksana Chusovitina (UZB) qui, à 42 ans, a encore réussi à décrocher sa place dans les huit.

     

    Les grosses déceptions de ces qualifications

    La Néerlandaise Sanne Wevers, qui avait fait sensation à Rio en décrochant le titre olympique à la poutre, a créé la surprise en prenant la porte dès les qualifications. C'est l'Allemande Tabea Alt qui a obtenu la plus forte note à la poutre, grâce à sa note de difficulté supérieure. La Roumaine Catalina Ponor, la triple championne olympique des Jeux de 2004, n'a pas fait mieux que Wevers. Amy Tinkler n'a pas non plus réussi à se hisser parmi les huit meilleures au sol, un engin qui lui avait valu le bronze à Rio, mais la jeune Britannique pourra revenir disputer la finale du concours individuel vendredi soir.

        Le rêve brisé de Larisa IordacheLa Roumaine, double médaillée mondiale du concours individuel multiple (argent 2014 et bronze 2015), a vu ses espoirs ruinés avant même d'avoir entamé la compétition. Iordache s'est en effet blessée au tendon d'Achille lors de l'échauffement au sol, ce qui l'a contrainte à l'abandon. La championne des dernières Universiades en août était la seule médaillée du concours individuel des Mondiaux 2015 en lice à Montréal. 

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     Sortie de Larisa en pleurs...

     

    Autre espoir de médaille, la Brésilienne Rebeca Andrade a également déclaré forfait en raison d'une blessure à un ligament d'un genou.

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

     

    Nos Françaises sont là !

    Les Françaises Mélanie De Jesus Dos Santos et Marine Boyer se sont qualifiées mercredi pour la finale du concours général des Mondiaux de gymnastique de Montréal.

    Médaillée de bronze au concours général des championnats d’Europe en avril, Mélanie s'est classée 4e des qualifications. Elle a sortie la grande qualif qu'il fallait, a réussi à impressionner en réalisant un sans faute !

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    Quatrième à la poutre aux JO de Rio, Marine a terminé 23ème du concours général, obtenant l'avant-dernière place qualificative pour la finale. Elle m'a fait trop peur ! La pression certainement l'a poussée à commettre quelques petites fautes qui lui coûtent notamment de ne pas se qualifier en finale poutre. Fort heureusement elle arrache la finale du concours général !

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    Coline Devillard, notre championne et spécialiste du saut a malheureusement échoué sur ce mondial en chutant sur son 1er saut. Sa note sur le 2ème ne suffira pas à gagner une place en finale...

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

    La Japonaise Mai Murakami a fini en tête des qualifications devant l'Américaine Ragan Smith et la Canadienne Elsabeth Black.

     

     

    • jeudi 5 octobre

     

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

          Kenzo Shirai (JPN), Xiao Ruoteng et Lin Chaopan (CHN)

     

    Le sacre de Xiao Ruoteng

    Au terme d'un concours haletant, le Chinois Xiao Ruoteng a enlevé la médaille d'or du concours individuel multiple, devant son compatriote Lin Chaopan et le Japonais Kenzo Shirai.

    Xiao, 21 ans, succède ainsi au palmarès au Japonais Kohei Uchimura, le maître depuis 2009 du concours individuel, forcé de laisser sa place sur le trône après s'être blessé lors des qualifications lundi. Il permet à la Chine de retrouver le devant de la scène, après une édition des Jeux Olympiques sans la moindre médaille individuelle.

    Le retour de la Chine : Depuis la retraite de Yang Wei, le champion olympique 2008, la Chine a dû patienter dix ans avant de voir émerger un nouveau champion du monde. Avec Xiao Ruoteng et Lin Chaopan, elle s'est trouvé deux chefs de file. Xiao a été régulier tout au long du concours ce qui lui a permit de sortir vainqueur au final, pour sa deuxième participation aux Mondiaux.

    A seulement 21 ans, Kenzo Shirai comptait déjà trois titres de champion du monde, dont deux au sol, mais n'avait encore jamais fait le concours complet. A Montréal, il a pu compter sur ses engins forts, le sol et le saut, pour décrocher le bronze et s'affirmer comme un sérieux candidat au titre suprême sur la route des Jeux de Tokyo 2020.

    Mauvaise soirée pour Oleg Verniaiev : Le vice-champion olympique 2016 était attendu dans la lutte pour le titre, lui qui était passé si près de renverser Kohei Uchimura de son piédestal aux Jeux de Rio. Mais l'Ukrainien est paru bien loin de son standard olympique. Ouvrant le bal péniblement au sol, Verniaiev a hypothéqué ses chances très vite en chutant aux arçons. Il a même perdu l'équilibre aux barres parallèles, son engin phare, et chuté à la barre fixe, ce qui l'a relégué au 8ème rang.

     

    Ce soir, vendredi 6 octobre, nous assisterons à la finale du concours général GAF à partir de 1h du matin ( heure France ! ), et ce, jusqu'à 3h30 !

    Pour les "couche-tard" le lien pour le live ce soir : FIG

    Je souhaite plein de bonnes ondes à Mélanie et Marine...

     

    Je ferais un nouveau point pour résumer les 3 derniers jours de ce championnat fou, fou, fou !!!

     

    Pour rappel

     

    Vendredi - 1h-3h30 : Finale CG GAF

    Samedi - à partir de 19h : Finale par agrès

    Dimanche - à partir de 19h : Finale par agrès

     

    Montréal 2017 - Mondial GAF/GAM

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique